Ty Bric : maçonnerie et gros-œuvre pour l'éco-construction en Bretagne sud, spécialiste du monomur en brique et béton cellulaire.

Le monomur :
une construction saine et naturelle

En savoir plus sur les techniques de réalisation de Ty Bric...

En plus de fournir à nos clients toutes les techniques appropriées en matière d’éco-construction, Ty Bric se propose de piloter leurs projets auprès d'architectes et maîtres d’œuvre sensibilisés à l’habitat durable.

Deux exemples de cette aide à la conception :

  • Choisir et mettre en œuvre une enveloppe de l’habitat en monomur de terre cuite pour une isolation thermique de haut niveau, pour laquelle R = 5,35 m².K/W.
  • Elaborer des solutions pour supprimer les ponts thermiques sur les planchers et les balcons, les toits-terrasses, les menuiseries extérieures, les combles perdus etc

Pour que vous puissiez mieux comprendre les solutions que nous vous apporterons, Ty Bric vous propose ce lexique illustré de l'éco-construction.

  • Vous avez dit MONOMUR ?

    Le mur est bien sûr un des éléments primordiaux devant être thermiquement performants. Dans les systèmes à isolation répartie, le mur porteur est aussi l’isolant. Dans ce cas, le mur est souvent plus épais. La résistance thermique d'un MONOMUR porteur est alors comparable à un celle d'un mur porteur classique de vingt centimètres auxquels s'ajoute l'épaisseur de l'isolation.

    La terre cuite offre des solutions intelligentes permettant une meilleure performance thermique du bâti grâce à une isolation naturelle, durable et saine.

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash

    Réalisation vidéo : M. François Godard.
    Merci à M. Francis Le Bris, maître d'œuvre, pour sa participation.

  • La brique MONOMUR, un matériau astucieux

    Découvrez avec les maçons de Ty Bric quelques étapes de l'édification de cette maison individuelle située en Bretagne sud.

    Les joints minces, les techniques de découpe, les briques à usage spécifique... tout est fait pour une maçonnerie efficace, économe en main d'œuvre.

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash

    Réalisation vidéo : M. François Godard.
    Merci à M. Francis Le Bris, maître d'œuvre, pour sa participation.

  • Combattre les ponts thermiques

    Un pont thermique est un point de la construction facilitant les échanges – donc les déperditions – d'énergie entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment. Il faut absolument les limiter pour maîtriser le bilan énergétique du bâtiment. En outre, s’ils ne sont pas traités correctement, ces ponts thermiques peuvent devenir des points froids, donc des points de condensation à l’origine de développement de moisissures. Là encore, le choix d'un matériau naturellement isolant s'impose.

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash

    Réalisation vidéo : M. François Godard.
    Merci à M. Francis Le Bris, maître d'œuvre, pour sa participation.

  • La CEP, une base pour le calcul des économies d'énergie

    Par CEP, il faut entendre Consommation d'Energie Primaire. Cette consommation est à ramener sur une année. Pour comparaison d'un bâtiment à un autre, on divisera le résultat obtenu par la surface habitable, le SHON plus précisément. C'est pourquoi la CEP est exprimée en kWh/m²/an.

    Pour un bâtiment déjà existant, l'estimation de la CEP est relativement aisée. Dans la mesure où la CEP tient compte de l'énergie dépensée à la fourniture du chauffage (ou du refroidissement) du bâtiment, de l'eau chaude, de l'éclairage, il suffit bien souvent de consulter ses factures de gaz et d'électricité. Mais pour la prévision de ce que sera la CEP d'un bâtiment, c'est affaire de spécialiste !

    classes d'énergie par CEP des bâtimentsComme un vulgaire frigo, tout bâtiment se voit maintenant classé en fonction de sa CEP. Si la classe A n'est accessible qu'à des bâtiments neufs respectueux de l'éco-construction telle que l'envisage Ty Bric, des bâtiments convenablement rénovés peuvent prétendre à la classe B..

    Quelques liens vers les sites officiels :

  • Un enjeu économique : la maison BBC (Bâtiment Basse Consommation)

    Economiser l'énergie, c'est bien. Ne pas en consommer, c'est mieux !

    Il faut donc penser à l'isolation des murs, portes, planchers, plafonds... et au choix des équipements (VMC, système de chauffage, eau chaude sanitaire). L’économie d’énergie est alors possible grâce au concept architectural choisi, mais aussi grâce à l’utilisation d’un matériau de construction unique de type MONOMUR.

    Le monomur est épais de 36,5 à 49 cm (voire moins épais, consulter notre page actualités) et surtout présente une résistance thermique proche de 5m².K/W.

    Le label logo EffinergieEffinergie répond à la définition du BBC de l’arrêté ministériel du 8 mai 2007, à savoir :

    • la réalisation d’une mesure de perméabilité à l’air du bâtiment dont le résultat doit être inférieur à 0,5m³/h/m² de SHON,
    • la consommation conventionnelle d’énergie primaire (Cep) – utilisée pour chauffer, refroidir, ventiler, produire l’eau chaude et éclairer – doit être inférieure ou égale à un seuil exprimé en kWh/m² de SHON. Ce seuil dépend de la zone climatique et de l'altitude.
      En Bretagne, le coefficient est de 55 kWh/m² de SHON
      .

    maison en briques MONOMUR BELLENBERG de 49 cmCette maison en briques MONOMUR BELLENBERG de 49 cm nécessite seulement un apport en énergie primaire de 14 kWh par mètre carré de surface habitable et par an. Ce qui est encore plus de 10 fois inférieur aux normes 2005 pour les maisons à énergie réduite. Elle répond donc aux critères les plus exigeants dans ce domaine.

  • Vulgarisation de quelques points techniques :

    λ, CONDUCTIVITE THERMIQUE : c’est quoi ?   λ = 0,11 W/m.K
    Le pouvoir isolant d’un matériau est caractérisé par cette conductivité thermique qui représente sa capacité à conduire la chaleur. Plus λ est petit, plus le mur est isolant.
    Le λ de la terre cuite est plus de deux fois plus petit que celui du béton. Mieux vaut donc choisir la terre cuite !
    L’inertie thermique d’un bâtiment est sa capacité à stocker de la chaleur dans ses murs, ses planchers, etc. Avec une forte inertie thermique, un bâtiment se réchauffe et se refroidit lentement. Il sera alors significativement plus confortable, surtout en mi-saison. Et permettra d'économiser de l'énergie.
    R, RESISTANCE THERMIQUE : c’est quoi ?   R = 4,59 m².K/W
    La performance thermique d’un matériau est caractérisée par sa résistance thermique : c'est la capacité d'un matériau à ralentir la progression de l’énergie calorifique qui le traverse. R dépend de la facilité du matériau à conduire la chaleur (sa conductivité λ), et de l'épaisseur de ce matériau. R est exprimée en m².K/W.
    Plus la valeur de R est grande, plus la paroi est isolante.
    Up, COEFFICIENT D'ISOLATION THERMIQUE : c’est quoi ?   Up = 0,19W/m².K.
    Ce coefficient est simplement l'inverse de R (résistance thermique du matériau).
    Par exemple : si R = 5,35 m².K/W, il suffit de diviser 1 par R : 1/R = 1/5,35 = 0,19W/m².K.
    Plus Up est proche de 0 , meilleure est l’efficacité thermique !
    I4, PERMEABILITE / ETANCHEITE A L’AIR : c’est quoi ?   I4 = 0,397 m³/h/m²
    Pour mesurer l'étanchéité à l'air d'un bâtiment, un organisme agréé met celui-ci en surpression. Au fil des heures, on mesure le volume d'air (en m³) s'échappant. Ce volume est divisé par la surface totale du bâtiment.
    Plus I est faible, meilleure est l’étanchéité à l’air, ce qui signifie une moindre déperdition énergétique.
  • Zoom sur la TERRE CUITE

    Imerys est une multinationale de base française, leader mondial de la transformation des minéraux industriels. Voyons ce que ces spécialistes de rang mondial nous enseigne au sujet de la terre cuite :

    Plus il y aura de Terre Cuite dans votre maison, plus les bénéfices cités se cumuleront. Il y a donc un bénéfice fort à adopter une maison 100 % Terre Cuite qui agit ainsi tout au long de l’année comme un véritable climatiseur naturel.

    • En demi-saison : elle permet des économies de chauffage, car les murs restituent la nuit la chaleur accumulée pendant la journée. La mise en route du chauffage est retardée.
    • En été : une maison est naturellement fraîche, jusqu’à 6° C de moins qu’une maison à isolation légère par l’intérieur.
    • En hiver : la forte inertie du matériau lisse les variations de température et réduit les pics de chauffage

    Comparatif des réponses thermiques aux variations de température extérieureCette image extraite du site Imerys illustre parfaitement le lissage thermique obtenu grâce à la terre cuite par opposition à une isolatio classique.

  • Une alternative à la brique : le béton cellulaire

    Connu sous des marques telles que Ytong ou Thermopierre, le béton cellulaire se prête parfaitement à l'édification de monomurs.

    maison en béton cellulaire YtongPuisqu'il s'agit de béton, ce matériau allie eau, sable et ciment auxquels on adjoint une "pincée" de poudre d'aluminium. Mais plus important que tout, c'est l'air enfermé dans les innombrables alvéoles du matériau qui va lui procurer toute sa performance d'isolant thermique. Imaginez, un de ces blocs contient en volume 80% d'air contre 20% de matière ! Demandez donc à l'un des maçons de Ty Bric de vous laisser soupeser l'un de ces blocs d'une surprenante légèreté.

    Aucun isolant ne viendra doubler l'épaisseur de ce mur. Le fabricant allemand Xella annonce une résistance thermique R=4,24 m².K/W pour les monomurs Thermopierre nouvelle génération en 36,5cm.

  • La masse thermique : 300 mètres de tuyaux sous vos pieds

    Ce labyrinthe dessiné sous la dalle de sol va jouer le rôle de régulateur thermique de la maison dans sa globalité. L'air chaud s'accumulant par exemple sous les combles va être redirigé vers ce réseau tubulaire où l'énergie thermique sera progressivement cédée au sol. Quand la température extérieure fraîchira, cette chaleur accumulée sera alors lentement restituée à la dalle, distillant un agréable bien-être...

    Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

    Obtenir le lecteur Adobe Flash

    Réalisation vidéo : M. François Godard.
    Merci à M. Francis Le Bris, maître d'œuvre, pour sa participation.

Développement: Bureau des Latitudes
logo Bureau des latitudes